Bientôt une place ou une rue Simone Veil (1927 – 2017) à Creil.

Total
0
Shares

Nous sommes heureux de vous informer que sur proposition de notre groupe, une motion a été adoptée à l’unanimité lors du conseil municipal du 12 février 2018 pour la nomination d’une rue ou d’une place au nom d’une grande Femme, Madame Simone Veil.

Vous retrouverez ci-dessous le texte de notre motion adoptée à l’unanimité :

Motion pour la nomination d’une rue ou d’une place au nom de Madame Simone Veil (1927 – 2017)

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élus,

J’ai l’honneur aujourd’hui de vous présenter cette motion au nom des Creillois et de mon groupe pour honorer la mémoire de Madame Simone Veil. Simone Veil, cette femme née en 1927 au sein d’une famille juive, se verra déportée le 13 avril 1944, à l’âge de 16 ans, et seulement 15 jours après son arrestation à Nice, vers le camp de la mort de Auschwitz-Birkenau après avoir transité par le camp de Drancy. Elle survivra à l’horreur de la solution finale nazi et de la shoah en mentant sur son âge à l’arrivée du train mais elle y perdra son père, sa mère et son frère.

De retour en France elle entame des études de droit et de sciences politiques qui la conduisent à passer avec succès le concours de la magistrature en 1956 et devient haut fonctionnaire dans l’administration pénitentiaire au ministère de la justice en charge des affaires judiciaires. Elle passe en 1964 aux affaires civiles. En 1969, elle entre au cabinet du ministre de la Justice. Membre du Syndicat de la magistrature, elle devient en 1970 la première femme secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

En 1974, elle est nommée ministre de la Santé par le président Valéry Giscard d’Estaing, et se charge de faire adopter la loi dépénalisant le recours par une femme à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), loi qui sera ensuite couramment désignée comme la ” loi Veil “. Elle sera dès lors identifiée comme une figure de la lutte contre la discrimination des femmes en France.

En 1979, elle est la première femme élue présidente du parlement européen. Elle est considérée comme l’une des promotrices de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne. En 1993, elle est ministre d’État, ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville, puis siège au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007, avant d’être élue à l’Académie française en 2008.

Plusieurs fois ministre, députée européenne, présidente du parlement européen, membre du conseil constitutionnel, présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, Grand officier de l’ordre national de la Légion d’honneur, Grand croix de la Légion d’honneur, Chevalier de l’ordre national du Mérite, etc.

Toute ces distinctions pour une seule personne, une seule femme, au parcours exceptionnel au service de la France, des français et de l’Europe.

Considérant les distinctions reçues par la ville de Creil par le Conseil de l’Europe. Considérant également les jumelages avec le district de Pendle en Grande-Bretagne depuis 1974, la ville de Marl en Allemagne depuis 1975 et la ville de Chorzow en Pologne depuis 2006.

Considérant enfin, les travaux en cours et à venir qui verront l’ouverture de nouvelle voie ou de nouvelle place, je propose à cette assemblée d’adopter cette motion et de proposer la nomination d’une rue ou d’une place en concertation avec le conseil municipal.

Michaël Sertain au nom du groupe ” Ensemble, défendons une certaine idée de Creil ”

[gview file=”http://www.michaelsertain.fr/wp-content/uploads/2018/02/MOTION_SIMONE_VEIL.pdf”]
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez aimer également