Les comptes de la piscine boivent la tasse !!!

Total
0
Shares

Intervention dans le cadre de la présentation du rapport de la Chambre Régionales des Comptes sur la gestion de la piscine de Creil. 

Délibération n° 4 – Conseil Municipal du 2 octobre 2017

Monsieur le Maire, chers collègues

Nous avons, tous comme vous, pris connaissance du contenu, pour le moins alarmant, du rapport de la chambre régionale des comptes concernant la gestion de notre piscine de Creil mais aussi des réponses formulées par M. le Maire en date du 1er mars 2017 et du 19 juin 2017 – hélas nous n’avons pas eu connaissance de la réponse du Président de l’ACSO en date du 30 janvier 2017.

Cependant, celui-ci met en évidence des manquements graves entrainant une situation budgétaire inquiétante dont les points importants à noter sont :

  • Un choix de réhabilitation plutôt qu’une nouvelle construction
  • Des dépenses d’exploitation de l’équipement supérieures de 31% par rapport aux ratios des autres piscines
  • Des charges d’exploitation et une faible fréquentation qui génèrent un déficit annuel de 700000 € dont le contribuable creillois doit prendre en charge à plus de 80%
  • Des charges de personnel avec une moyenne de 500000€ qui là aussi font apparaitre de grosses anomalies. Pour ex des indemnités forfaitaires perçues à tort, des bonifications versées aux titres des quartiers prioritaires, des maitres-nageurs percevant 50% des recettes générées par les leçons de natation dispensées pendant leurs heures de travail.
  • Des charges à caractère général en hausse de 68% par rapport aux coûts avant la réhabilitation
  • Un coût de maintenance multipliée par 7
  • Sur les 8 piscines avoisinantes, Creil appliquant un prix globalement plus élevé à ses propres concitoyens
  • Des charges annuelles de fonctionnement supérieures de près de 40% par rapport aux autres équipements comparable.

Les courriers de justifications émanant de M. le Maire donnent principalement des réponses techniques et ouvrent des débats sur l’utilisation de tel ou tel ratio afin de réaliser les comparatifs entre les équipements semblables dans d’autres collectivités et afin de minimiser les conclusions du rapport.

La question n’est donc pas de savoir si nous utilisons le bon ratio de comparaison des coûts de fonctionnement mais de décider en responsabilité le niveau supportable et acceptable de déficit pour notre budget et pour nos habitants et cela pendant combien de temps encore. Nous parlons d’environ 700 000 EUR par an qui ne sont pas utilisés dans d’autres projets et qui grève notre capacité à soutenir le développement de notre ville.

De plus, il faut noter que les enseignements du rapport de la CRC ne sont pas une nouveauté pour notre groupe. Déjà dans le compte administratif 2016 nous avions identifié le déficit en section de fonctionnement de 673 000 EUROS concernant la piscine.

Toujours dans ce compte administratif, il est clairement noté que le total des dépenses engagées sur la piscine est de 11 873 000 EUR à comparer aux 9 900 000 dont il est fait part dans le rapport. Toujours dans le compte administratif nous ne retrouvons pas, malgré votre engagement auprès de la CRC la valorisation en nature des subventions faites aux 3 association qui bénéficient de l’installation.

Il est évidemment plus facile de crier au scandale mais nous avons un devoir de responsabilité vis à vis des habitants de notre ville car les aboiements ne résoudront jamais aucun problème. D’ailleurs, j’ajouterai que quelle que soit l’issue des prochaines élections municipales, le problème de la piscine sera toujours existant – car il semble peu probable que ce déficit soit comblé dans les prochaines années sauf à augmenter le tarif d’entrée de 21 EUR comme le fait remarqué la CRC – et donc l’équipe en charge lors de la prochaine mandature devra faire preuve d’efficience et de responsabilité pour résoudre ce problème.

Il y a quelques années vous avez fait un choix politique qui n’allait ni dans le sens des habitants ni dans le sens de la mutualisation et aujourd’hui ce choix la ville le paye cher.

C’est maintenant l’heure de faire un nouveau choix politique et nous vous demandons d’avoir le courage de vos ambitions.

Alors M. le Maire, pouvez-vous nous dire qu’elles sont les décisions ou orientations – autres que celles déjà énumérées dans vos courriers –  que vous prendrez dans les jours et semaines à venir pour tenter de réduire ce déficit et à terme revenir à minima à un équilibre budgétaire ?

Merci de votre attention.

PS : Aucune réponse ne nous a été faite par le Maire de Creil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez aimer également