Plainte au Procureur de la République pour faire la lumière sur l’affaire des promesses électorales.

Total
0
Shares

En complément de mon courrier adressé au Préfet de l’Oise en date du 21 juillet 2014, j’ai adressé au Procureur de la République de Senlis, en date du 23 juillet 2014, une plainte pour faire toute la lumière sur cette affaire d’emplois promis lors de la campagne électorale des municipales de mars 2014 à Creil.

Si le Procureur de la République estime qu’il n’y a pas matière à poursuivre l’affaire et bien nous aurons tout de même remplit nos obligations vis à vis des électeurs et de leur défense.
Au contraire, si le Procureur estime qu’il y a matière à entamer une enquête alors le Maire devra s’en expliquer. Et si le Maire n’a rien à se reprocher alors cela ne sera qu’une simple formalité.

Quelque soit le résultat de cette démarche, il est important que les Creillois sachent que j’accorde une très grande importance au respect des lois de notre République et que pour défendre leurs intérêts il était important d’entamer cette démarche, afin de s’assurer de la sincérité du résultat des élections municipales de 2014. Cela aura aussi le mérite de mettre un terme aux “on-dits” et de poursuivre notre travail d’opposition constructive dans de bonnes conditions.

Désormais, laissons la justice faire sont travail et je vous tiendrais informé des suites données par le Procureur de la République.

AVIS_LETTRE_PROCUREUR

PLAINTE_PROCUREUR_SENLIS_220714_VWEB

Les pièces jointes au courrier :
Des-emplois-en-échange-du-soutien-électoral
Droit de réponse – article Le Parisien JCVIllemain
Droit de réponse du Directeur Oise Habitat – article Le Parisien

Mon équipe et moi-même sommes à votre disposition pour toute information complémentaire !

Rappel : Vous pouvez dès à présent nous faire part de vos demandes, de vos problèmes, de vos projets et ce quelqu’en soit le domaine (emploi, logement, éducation, sécurité…). Pour cela, merci d’utiliser le formulaire disponible sur le lien suivant : déposer une demande.

 

Amitiés
Michaël SERTAIN

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez aimer également